Soutenons les coopératives !

Chers collègues, pour cette délibération, nous avons longuement débattu et échangé pour savoir s’il était intéressant de soutenir cette initiative. Elle nous interroge, car nous sommes pour un pôle public des transports, et notamment une maîtrise 100% publique du réseau ferré et de son exploitation. En ce sens, cette société coopérative d’intérêt collectif reste une initiative privée et s’oppose à cette logique nationale que nous défendons et dont nous restons convaincus de la pertinence. Pour autant, la nature même de l’initiative sous forme de SCIC coche tous les critères de ce que nous souhaitons voir émerger dans la société : C’est ce dernier point notamment que nous souhaitons souligner en apportant notre soutien à cette délibération. C’est un lieu où tous les acteurs autour d’une même table pensent l’intérêt collectif avant leurs intérêts privés. La présence de la Métropole de Lyon au sein de l’assemblée générale viendra renforcer le mouvement du Lire la suite…

Vigilance sur le financement des aides à la personne !

Notre groupe a été interpellé ces derniers mois, à plusieurs reprises, par des bénéficiaires de soins à domicile et par des structures qui proposent ces soins. Comme vous le savez, c’est la métropole qui les finance en partie, et elles sont très inquiètes pour les mois à venir car elles n’ont pas de visibilité sur le financement de l’avenant 43 en 2023 et à l’avenir. Nous avons par ailleurs appris que certaines d’entre elles avaient déjà été contraintes de réduire le nombre d’heures qu’elles passent auprès des bénéficiaires, faute de financements suffisants. En dehors de l’aspect juridique et économique, il ne faut pas oublier l’aspect humain. Souvent l’aide à domicile est le seul lien de la personne fragile et isolée avec l’extérieur, celle qui permet de rester chez soi. Il ne faut pas oublier le rôle essentiel qu’elles ont eu au plus fort du COVID pendant le confinement. Elles étaient Lire la suite…

Première étape sur les aides

Monsieur Le Président, Cher collègues, Nous souhaitons profiter de cette fin d’année pour tirer un premier bilan de notre action d’accompagnement auprès les particuliers pour la ZFE. Il nous paraît très important d’évaluer correctement les dispositifs que nous mettons en place de façon à corriger ou amender quand cela est nécessaire. Je rappelle rapidement le contexte de la délibération du mois de mars 2022 sur l’interdiction à circuler des véhicules Crit’Air 5 et non classés. Sur ces 18 000 véhicules les plus polluants de la Métropole, 9 000 sont concernés par le périmètre central, soit la moitié. Et nous avions décidé collectivement d’aider les 3 000 ménages les plus précaires. Pour cela, c’est une enveloppe de 4,85 millions d’euros que nous avons voté en autorisation de paiement sur la ligne de la lutte contre les pollutions. Et nous avions provisionné 1 million d’euros pour 2022, soit l’équivalent de 600 véhicules Crit’Air 5 et Lire la suite…