Chers collègues, pour cette délibération, nous avons longuement débattu et échangé pour savoir s’il était intéressant de soutenir cette initiative. Elle nous interroge, car nous sommes pour un pôle public des transports, et notamment une maîtrise 100% publique du réseau ferré et de son exploitation. En ce sens, cette société coopérative d’intérêt collectif reste une initiative privée et s’oppose à cette logique nationale que nous défendons et dont nous restons convaincus de la pertinence.

Pour autant, la nature même de l’initiative sous forme de SCIC coche tous les critères de ce que nous souhaitons voir émerger dans la société :

  • C’est une Entreprise Solidaire d’Utilité Sociale qui relève de l’Économie Sociale et Solidaire
  • Il y a un plafonnement de 1 à 6 de l’échelle des salaires à l’intérieur de l’entreprise
  • La gouvernance démocratique associant collectivités, usagers et salariés préfigure la 6ème République et c’est la multiplication de ce type de structures qui modifie en profondeur la manière d’exercer le pouvoir dans les conseils d’administration et les assemblées générales.

C’est ce dernier point notamment que nous souhaitons souligner en apportant notre soutien à cette délibération. C’est un lieu où tous les acteurs autour d’une même table pensent l’intérêt collectif avant leurs intérêts privés. La présence de la Métropole de Lyon au sein de l’assemblée générale viendra renforcer le mouvement du fond vers une République différente. Nous voterons favorablement cette entrée au capital de la SCIC RAILCOOP.